Que vous construisez votre prochaine maison ou que vous rénoviez simplement votre maison actuelle, le toit est un élément crucial. Non seulement parce que c’est l’une des parties les plus visibles de votre maison, mais aussi parce qu’elle vous protège des intempéries.

Ainsi, la pente du toit est essentielle pour s’assurer que vous êtes réellement protégé et que votre toit durera.Ainsi, dans cet article, nous vous apprenons tout ce que vous devez savoir sur la pente du toit.

Pourquoi la pente du toit est-elle importante ?

Au début, vous ne savez peut-être pas pourquoi il est si important de prêter attention à la pente du toit. Mais la pente du toit est cruciale lorsqu’il s’agit de mesures de sécurité. Surtout dans les pays où il y a des saisons, comme le Canada.

Ainsi, une toiture en pente permet à la neige ou aux fortes pluies de glisser et de ne pas s’accumuler sur le toit. Un toit absolument plat peut provoquer une accumulation de pluie qui commence à user le toit et même à générer de l’humidité dans le bâtiment.

D’autre part, une toiture en pente vous permet de construire un grenier avec plus d’espace, ce qui est idéal si vous avez besoin d’un endroit pour stocker plusieurs objets. Dans ce cas, nous recommandons une toiture monopente.

Même les toits les plus plats présentent un pourcentage minimal de pente invisible à l’œil non averti, car les chutes de neige au Canada se produisent dans la plupart des régions.

Pente de toit minimum au Québec

Ainsi, le Code national du bâtiment du Canada indique que la pente de toit minimum au Québec dépend du matériau.

Quel que soit le matériau, la pente de toit minimum autorisée au Québec est de 1/8 pouce:12. Ce minimum n’est autorisé que pour les toits en goudron de houille. Ainsi, pour chaque 12 pouces de portée horizontale, un toit en goudron de houille doit avoir une élévation verticale de 1/8 pouce.

Cependant, la plupart des matériaux de couverture doivent avoir une pente minimale de 4:12, ce qui signifie que pour chaque 12 pouces horizontaux, il doit y avoir un minimum de quatre pouces verticaux. Dans le cas des toits en bardeaux d’asphalte, qui sont actuellement les plus populaires, ils peuvent être construits avec un minimum de 2:12. Cette réglementation s’applique dans tout le Canada et fonctionne pour tous les types de toits, y compris la toiture monopente.

Comment obtient-on le calcul de la pente d’un toit ?

Tout d’abord, si vous n’avez pas de connaissances approfondies en matière de construction, la meilleure solution consiste à consulter un expert qui effectue les calculs pertinents concernant la pente du toit. Dans la région canadienne, essayez d’engager une entreprise qui est certifiée par la Régie du Bâtiment de Québec.

Toutefois, vous pouvez établir vous-même une approximation de la pente du toit. Comme vous l’avez peut-être remarqué, le calcul de la pente d’un toit se fait dans un rapport de X:12. 

Ainsi, la pente du toit augmente tous les 12 pouces horizontaux d’un toit. Donc, il suffit de prendre votre outil de niveau à bulle et de le poser sur votre toit. Sur votre niveau à bulle, trouvez 12 pouces et marquez le point, c’est la mesure horizontale de votre toit. 

Ensuite, placez votre mètre à ruban sur la ligne horizontale que vous venez de tracer et mesurez à partir de là jusqu’à la terrasse du toit. Ce chiffre correspond à la hauteur verticale de votre toit. De cette façon, vous devriez pouvoir obtenir votre rapport X:12 en remplaçant le X par le nombre que vous avez obtenu.

D’autre part, il est également possible de trouver des calculateurs de pente de toit en ligne. 

Enfin, le plus important est de faire appel à un expert qui pourra vous conseiller sur la bonne pente de toit en fonction du matériau et des besoins de votre maison. Si vous êtes dans la région de Québec, nous vous recommandons de contacter Couvreur Paquette.